Collection cartographique

5 août 2014

 
Titre : Économie interplanétaire : de la Terre à Mars
Mots-clés : #Espace
#Tourisme
#Spaceports
#Cosmodrome
#Tourisme_spatial
#Spatioports
Apparition : Le Monde diplomatique d’août 2012
Auteur : Philippe Rekacewicz
Date : Août 2012

JPEG - 270.5 ko
JPEG - 362.7 ko

Esquisse de travail (première visualisation)

JPEG - 462.4 ko

Esquisse de travail (expérimentation cartographique du tourisme spatial par Oskar, 6 ans)

PNG - 1.4 Mo

Ces figures illustraient deux articles de Philippe Rivière parus dans Le Monde diplomatique d’août 2012 :

L’île de Man sur orbite : Un voyage touristique autour de la Lune ? Depuis le 19 juin, le ticket est à 155 millions de dollars. Si la première course à l’espace opposait deux grandes puissances — les Etats-Unis et l’Union soviétique —, les armateurs spatiaux du XXIe siècle sont des entreprises privées, comme la société américaine Space Adventures, ou encore Excalibur Almaz, basée… sur l’île de Man.

A l’assaut du huitième continent : Il peut pavoiser, M. Elon Musk. Capable de déclarer, en plaisantant à moitié : « Je pense que ce serait cool d’être né sur Terre et de mourir sur Mars. De préférence pas au point d’impact », le patron de la société californienne SpaceX est la nouvelle tête d’affiche de cette classe d’entrepreneurs ayant fait fortune dans l’informatique (il a fondé PayPal, la société de paiements sur Internet) et qui, se demandant : « Et maintenant, quoi faire ? », ont tourné leurs regards vers l’espace. Le retour sans encombre sur Terre de sa capsule Dragon, le 31 mai 2012, signe un tournant dans l’épopée spatiale.