Sous un gilet jaune, il y a... (5)

#gilets_jaunes

8 juin 2019

 

Suite de notre petite radioscopie de la France qui se réveille, avec une série de portraits sans retouche de gilets jaunes.

Aujourd’hui : Wally.

5. Wally

JPEG - 376.3 ko
Photo : Nepthys Zwer, 2019.

Bientôt 53 ans, mère de deux grands enfants, artiste en devenir (perpétuel), vivant à la campagne. Artiste indépendante, animatrice d’ateliers d’arts plastiques, salariée dans la grande distribution.

Job alimentaire, certes, mais qui permet d’observer la réalité de la vie des travailleuses et des travailleurs qui en bavent depuis des années, qui vieillissent à toute allure, dans le stress, la fatigue, sans beaucoup de contre-partie de la part des patrons. Un management pas très motivant, celui qui donne des petites baffes régulièrement, qui tire sur la ficelle. Le grignotage des droits petit à petit, on s’habitue, on ne dit rien, on courbe l’échine et il faut se rappeler qu’on a de la chance d’avoir du travail. Un travail où les initiatives ne sont pas bien perçues, une infantilisation insupportable… de quoi me donner la rage régulièrement. Mon choix de ne travailler qu’à temps partiel m’a permis de me consacrer à ma passion artistique et m’a certainement évité la dépression.

Début novembre 2018, alors que j’avais le moral dans les chaussettes, cette idée, parue sur Facebook, de se rassembler autour d’un mécontentement JAUNE m’a beaucoup plu. Très vite, des gilets jaunes ont fleuri un peu partout. C’était un bon moyen de se reconnaître dans les débuts de l’action, et ça faisait tellement plaisir d’observer ça. Puis les ronds-points... Je suis passée à ceux de Wasselonne, Phalsbourg, Sarrebourg, Marmoutier, Ingwiller.

Que d’émotions partagées, tous ces coups de klaxons... être ensemble autour des feux... les discussions, la découverte de tant de personnes plus touchantes les unes que les autres... Cette saison, si souvent grise et triste, devenait festive, elle redonnait cet espoir depuis si longtemps attendu.

Les manifs : jusqu’ici, les manifs auxquelles j’ai participé étaient bien sages, bien organisées. J’ai toujours ressenti une petite déception d’être si peu nombreuses et nombreux. Le droit du travail par exemple, tout le monde s’en fiche ou quoi ? C’est vrai, de toute façon, ça ne sert à rien !! Prise de conscience par rapport aux syndicats...

Gilets jaunes. SUPER !!!

Je pensais que le raz de marée était imminent, ça avait vraiment bien commencé. En entendant les histoires des personnes croisées sur les ronds-points, l’énergie était là, ça allait péter, ou au moins bouger. Cette solidarité ? MAGIQUE ! Les péages rendus gratuits. Les parkings des hôpitaux débarrassés des barrières payantes…

Puis le choc : de voir la façon dont les forces de l’ordre arrosent de gaz lacrymo, vous contrôlent parce que vous marchez place de la République… les témoignages de manifestant.es, c’est vrai, ça fait peur. Lorsqu’en vrai on se fait encercler, bousculer... Personnellement, je suis courageuse mais pas téméraire. Quand ça pue, je n’insiste pas, pas envie de me retrouver en GAV !

Très vite, dans mon entourage direct, j’ai senti une moquerie à l’égard des gilets jaunes, une colère même, parce que les gens s’en tenaient au discours proposé par les médias : ré-énervement. Je ne comprenais pas : il y a un tel déséquilibre, tant d’injustices, et il ne faudrait rien faire ? Suis-je débile ? Un peu déçue, c’est vrai.

Tant pis, je m’exprimerai avec mes crayons, mes pinceaux. Des figures en papier mâché pour les manifs, quelques dessins sur FB... Les QG place de la Rep, les discours ou les prises de parole de qui le souhaite, ça m’épate ! Moi je ne sais pas parler. Alors je préfère exprimer mon ressenti à ma façon.

JPEG - 583 ko
Dessin : Wally.

L’organisation se fait, ça avance, tous les samedis, au fil des mois, des saisons. J’avoue que je n’ai pas pu venir à chaque fois : les kilomètres, le temps... Mon activité, mise entre parenthèse depuis des mois, reprenait à fond en mai, avec les expos.

Et puis la famille... ça devient compliqué de déserter tous les week-ends.

Le futur ? Y croire encore… imaginer ce qui peut rassembler !

↬ Wally